Apprendre À Parler Aux Fille arabes Wech Wech !

Je montre aussi dans le film une vidéofréquence d'un mec qui me traite de « tunisienne à k'hal » à Noir, ce qui pour ce genre d'individu est la pis insulte. Je voulais montrer aussi le racisme entre minorités. Je peux être insultée par des gens du FN, mais aussi par ce genre d'bonhommes issus de l'immigration, comme on dit. J'ai l'habitude. Le fait d'être une fille, de monter sur scène peut gêner. Des deux côtés, je suis affectée à une identité. Les gronzesses ne sont plus épargnées, surtout si elles décident de prendre les choses en main. Elles-mêmes sont prises entre ceux-ci, dans à eux « communauté », qui leur en veulent de s'en sortir et, de celui-ci côté, une forme de paternalisme, du genre accédez à ce site web « j'adore le Maroc », qui est désagréable aussi. Pendant qu'elles-mêmes n'ont vraiment pas besoin d'être protégées. Mais j'ai foi en ces femmes que je trouve brillantes et qui contournent ce genre d'obstacles.

Et c'est comme ça tout le film. L'sectarisme vient toujours des Arabes. Les parents de Sabrina répètent sans cesse vouloir que à eux meuf fréquente un Arabe. Ils sont choqués le jour où ils apprennent qu'elle est déjà sortie un gawri ou que Mohamed s'trajet en réalité Arnaud. Les Arabes du film ne sont pas seulement racistes envers les Liliaux. Ils le sont aussi envers les Noirs, les Rroms (qu'ils embauchent sur à elles chantier), les rien-papiers (à travers la figure de Lotfi, une caricature de clando), les Asians (appelés « nems »)… Bref, envers tout le monde.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Comments on “Apprendre À Parler Aux Fille arabes Wech Wech !”

Leave a Reply

Gravatar